• Dans les noeuds du temps

     

    Tronc de très vieux châtaignier

     

    Dans les noeuds du temps se cachent la vie, la fatalité, quelques errements et de l'espérance.

    Des liens à histoires, des chemins de vie, des effleurements, même des écritures.

    Cent fois enroulés, parfois bosselés, chaque cicatrice porteuse d'un secret, d'ombres et de non-dits.

    L'arbre et nous,

    une approche, des silences,

    une caresse , des lumières vacillantes pour effacer les larmes.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Septembre à 01:50
    Entrelacs naturels s’élançant vers le ciel
    2
    Mercredi 19 Septembre à 07:39

    Tout est dit... merci pour ces liens et ces lumières.

    Passe une douce journée Balaline. Bisous.

    3
    Mercredi 19 Septembre à 09:22

    Bonjour, je suis toujours en admiration devant ces troncs d'arbre, Il est vrai que l'on a envie de leur retirer tout ce lierre (souvent c'est lui) qui l'entoure, lui prend sa sève, moi j'ai toujours l'impression qu'il étouffe là-dessous, Mais il est beau comme tes mots;

    Bonne journée

    4
    Mercredi 19 Septembre à 12:28

    Il doit en connaître d'anciennes et d'étranges légendes ce châtaignier !

    Que de poésie dans tes mots.
    Belle journée Balaline.

    "... J'entends les vieux planchers qui craquent
    J'entends du bruit dans la baraque
    J'entends j'entends dans le grenier
    Chanter chanter mon châtaignier ..."

    (Extrait d'une chanson de Jean Ferrat)

     

    5
    Mercredi 19 Septembre à 13:51

    Hello Balaline.. Impressionnantes ces racines de vie.. Je reste toujours fascinée par les arbres et leur port majestueux. Bonne journée.

    6
    Jeudi 20 Septembre à 07:01
    marine D

    Bosselés, torturés,  comme nous le sommes au final, cet arbre semble crier toute la misère du monde et ses injustices, c'est poignant...

    Bonne journée Balaline, tout ce que tu écris me touche

    7
    Jeudi 20 Septembre à 22:57

    Les arbres font peur ou rassurent, c'est selon. Ils ne nous laissent pas égarés dans l'indifférence.
    J'ai la certitude qu'ils portent notre mémoire et que leur sève circule au rythme du battement des cœurs de ceux qui, même absents, nous aiment encore.

    Belle photo et texte en harmonie.

    8
    Vendredi 21 Septembre à 10:07

    Tes mots en liane

    s'enroulent

    autour de notre âme silencieuse 

    smile

    9
    Mercredi 26 Septembre à 15:23

    Que de Secrets dans ces Nœuds centenaires ou millénaires ….

    Essayer de Deviner l'Avant nous avec respect et Silence 

    Bonne soirée Balaline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :