• D'un petit coin de Bedous ( 64) le 12 avril 2018   Coucou Mahina !

     

    Elle a fermé sa porte au noir

    au mauvais vent qui passe

    pour nous offrir ce rêve blanc

    qui chante dès le petit matin.

    J'aime son souffle sage

    ses parfums de lilas répandus sur la plaine

    le soleil sur les cimes

    et l'ombre des oiseaux

    tremblante sous la brise.

     


    3 commentaires
  •  

    Une ombre bleue a frôlé le champ d'or

     Une vague tremblée sur le pouls de la vie

    Un doux frisson de joie venu du ventre de la terre

    Il pleuvait du soleil jusqu'au creux des sillons

    Une marée de jaune sur le rebord du jour

    Alors j'ai arrêté le temps ...


    14 commentaires
  •  

    C'est un vieux mur de pierres

    habillé de silence, du nacré des absents,

    des gestes du passé, de ces mains si habiles

    qui ont tissé des liens jusqu'au parfum des roses.

    C'est beau comme un matin d'avril 

    à l'âme vagabonde,

    un souffle imperceptible étirant la lumière

    pour écrire les mots nés au bout de la nuit. 


    9 commentaires
  •  

    Une part de hasard

    un moment de rencontre

    quelques instants figés qui ne vieilliront pas...

    La belle solitaire posée sur le silence

    en attente du soir

    d'une autre solitude

    ou d'un regain de vie qui l'emporterait loin


    10 commentaires
  •  

     

    Il y a des matins aux airs de crépuscule

    le printemps en chemin n'effaçant pas les larmes

    ni les cris, la souffrance, la beauté de l'espoir. 

    Je regarde le ciel, les vols des oies sauvages,

    qui portent la liberté, l'élan de vie paisible

    sur le dos de leurs ailes. 

     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires