•  

     

     

     

    Personne ne peut ignorer que " notre forêt " brûle depuis maintenant 8 jours, que chaque seconde qui passe emporte de plus en plus de pins et de végétation, tuant tant d'animaux et nous exilant loin de nos villages, de nos habitations.

    Depuis tous ces jours et nuits, je vis la boule au ventre, encore plus depuis samedi lorsque j'ai quitté ma maison avec quelques cartons, des tas de souvenirs incrustés dans les murs, oubliant le jardin, mes livres et mes arbres, tout ce qui fait une vie.

     Je reste dans l'angoisse, suspendue à chaque nouvelle info, au vent qui se déplace, aux hectares perdus.

    Je ne vous oublie pas. 


    19 commentaires
  •  

     

     Tableaux du peintre allemand Caspar David Friedrich

    réalisés vers 1809-1810 

    exposés à la Alte National galerie de Berlin 

     

     

     

     

     

    Le moine au bord de la mer

    &

     

     

     

    L'abbaye dans une forêt de chênes

     

     

    Il marchait au bord de la mer aux vagues douces écumant les heures, ce matin gris veiné de bleu encore noyé de quelques brumes.
    Un vaste champ de vie propice à la méditation et au recueillement.

    Plus loin là-bas, dans la forêt des ombres, les vestiges noircis des horreurs de la guerre où courent les frissons des âmes suppliantes. Un lieu encore maudit. 

     

    Vents et marées à l'aube des prières
    du pardon tant souhaité
    des soupirs libérés
    du vol des sternes blanches

     

    Au plus près du silence, sur son chemin choisi, il peint un jour nouveau tout en fraternité, sérénité paisible rassemblant tous les hommes.
    Sur les ruines du mal il fleurira peut-être de nouveaux chants d'amour, des éclats de tendresse et de joie palpitantes.

     

    La musique des mots s'échappe
    caresse la crête des vagues
    voyage en blanc sur la danse des flots

    Instants de grâce
    suspendus entre le ciel et l'eau

    Balaline

    08/07/2022

     

     Pour l' Herbier poésies d'Adamante

     

     

     


    15 commentaires
  •                                     Photo Adamante     Mur d'enceinte de la maison de retraite

     

    Que cache cette immense tâche de décrépitude ?

    Qui s'étiole derrière cette enceinte lépreuse que le temps et les hommes semblent

    avoir oublié au fil des jours ?

     Ce silence, ces murs gris fermés comme des remparts occultent chaque bruit du

    vivant.

     

    Le vivant a sombré dans l'ennui

    la vieillesse grignote peu à peu

    le goût des jours heureux

     

    Sur le papier, on vous promet la lune, le bien-être, la protection, la bienveillance;

    mais passé la grande porte, les sourires se fanent, le soleil est moins clair, les

    regards guettent une visite, presque des enfants perdus.

     

    Lézardes des sourires

    leurs souvenirs voyagent sur de vieilles photos

    les oubliés somnolent dans leur fauteuil confort

     

    Sur le tableau noir de la désespérance faut-il écrire ses souhaits avant que de partir 

     si loin de son chemin de vie lorsque coulaient les joies, que tout

    semblait possible ?

     

    Un long frisson m'agite.

    Demain n'est pas si loin ! 

     

    Balaline 

    22 juin 2022

     Pour l'Herbier poésies d'Adamante

     

     

      


    10 commentaires
  •  

    La librairie ancienne du Somail à Saint-Nazaire d'Aude   (clic sur les images)

    La librairie " Le Trouve Tout du Livre " près du petit port du canal du midi nous offre le choix de

    50 000 livres du sol au plafond.

     

    A déguster de nos regards émerveillés

    dans cette ambiance un peu feutrée

    où tant de livres nous attendent

    Eux qui vont nous retenir des heures

    pour finalement céder à la gourmandise !

     

    ***

    " Au Somail coule la source où chacun et chacune peuvent venir s'abreuver de

    livres qui font partie de la vie autant que l'eau du canal, les cigales de la garrigue..

    Toutes les époques sont là...

    Au Somail les livres sont vivants. "

    René Depestre

     

    Une délicieuse gourmandise

     

     


    11 commentaires
  •  

    Clic sur l'image

     

    Comme lui

    après une longue journée de marche

    saluer le ciel au couchant

    Chemin de lumière

    chemin de peine

    chemin de rencontres

    qui glisse lentement vers la nuit

    où chanteront les rossignols 

    lorsque cascadent les étoiles

     

    Demain verra naître le jour

    paré d'autres secrets de vie

    de sourires et de chants

    d'autres départs d'autres partages

    de mots échangés au matin

    ces petites voix qui espèrent

    comme lui

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires