• D'écume et de sable

    Du côté de Gruissan   Juin 2018 

     

    Tes pas de sable, tes pas d'écume

    dans ton silence

    bercé de mer.

    La vague vient mourir  à côté

    soudain fragile, vite effacée.

    L'oiseau marin a poussé un grand cri

    comme une délivrance

    qui a empli l'espace.

    Tes pas d'écume, tes pas de sable,

    cette longue trace sur son flanc

    est-ce une déchirure

    un message posthume

    ou la sobre écriture d'un bel été fané ? 

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Septembre à 12:10
    La mer m’a pétrie
    M’a cognée
    M’a brutalisée
    M’a chamboulée
    Furieuse elle m’a retournée
    Mais elle m’a aussi bercée , endormie, accompagnée ,appris la vie et mon insignifiance ; elle est leçons des choses naturelles elle est compagne du vent
    De ferme elle n’a que son caractère
    La mer quand on la quitte nous crie «  après le mal de mer réapprenez à marcher sur la terre ferme, le mal de terre est plus sournois, fourbe. Il existe pour que jamais on oublie que sur elle on n’est que de passage.
    Terre ou mer ?
    Mais où donc s’envoleront le mieux mes cendres.
    Jamadrou le 27/9/18 12h
    2
    Jeudi 27 Septembre à 14:48
    De la mer à la terre, juste trois petits pas...nous irons où voudra bien le vent, petites poussières d'hôtes de cette traversée.
    Et la mer contera peut-être ce cadeau!
    Merci Jama pour ton bouquet de mots.
    3
    Jeudi 27 Septembre à 22:56

    Bonsoir

    deux beaux bouquets de mots pour une photo que l'on peut regarder des heures car elle est apaisante,c'est encore mieux lorsqu'on est près d'elle à l'écouter, cette mer... ce sont des plages calmes.

    Bonne soirée

      • Vendredi 28 Septembre à 11:31
        Si douce au petit matin,un vrai bonheur de la longer en l'écoutant chanter !
        Merci à toi,beau week-end.
    4
    Vendredi 28 Septembre à 08:42
    marine D

    Une écriture que la vague efface, comme le temps, mais quel plaisir de la marquer, jusqu'à une prochaine fois....

      • Vendredi 28 Septembre à 11:37
        Des instants toujours recommencés,en bleu, en gris,en attente ou en joies...
        Beau week-end Marine
    5
    Vendredi 28 Septembre à 10:12

    C'est (presque) comme si j'y étais !

    J'aime cette plage et tes mots, tristes d'un bel été passé , apportent encore plus de beauté à la mer douce qui, invariablement, vient broder la plage de son écume blanche.

    Voilà qui me donne  bien envie de retrouver cette magnifique région, justement .....

    Merci Balaline, pour l'émotion et très bon week-end. 

    6
    Vendredi 28 Septembre à 11:45
    J'aime beaucoup ce coin de garrigues et de mer si différent de nos plages océanes et la mer est si bleue !
    Merci Léone pour tes mots,beau week-end à toi aussi.
    7
    Vendredi 28 Septembre à 15:19

    de l'émotion et encore de l'émotion que je partage, comme un bouquet  d'écume. Beau week-end

      • Vendredi 28 Septembre à 17:33
        Un bouquet d'écume:doux à nos pas,léger au sable qu'il caresse!
        Beau week-end Nell
    8
    Vendredi 28 Septembre à 15:46

    De ces caresses

    sans cesse renouvelées

    Tendresse de la Mer à la Terre

      • Vendredi 28 Septembre à 17:36
        Un chant si doux quand Elle reste sage et se noie dans le bleu!
    9
    Samedi 29 Septembre à 11:50

    La mer prend constamment des aspects différents suivant la couleur de notre ciel. Je ne me lasse jamais de la regarder et d'écouter le bruit des vagues. C'est où Gruissant ? Bon Week' à toi Balaline !

      • Samedi 29 Septembre à 18:34
        Gruissan, dans l'aube, très belle petite ville entre les étangs d'un côté et la Méditerranée de l'autre et de magnifiques balades dans la garrigue. Gruissan est aussi connu pour ses nombreux chalets sur pilotis.
        Beau dimanche
    10
    Samedi 29 Septembre à 19:17

    Merci pour le renseignement Balaline. Je ne savais pas où cela se trouvait . Je viens toujours lire les réponses. Si j'ai le temps, je laisse un petit com. Très bonne soirée.

      • Samedi 29 Septembre à 20:40
        Désolée,il y a une erreur à l'écriture du mot; Gruissan c'est bien sûr dans l'Aude (11).Belle soirée
    11
    Dimanche 30 Septembre à 09:11
    marine D

    Dans le fracas des vagues

    le vent me poussera

    petite barque sans amarres

    je serai le jouet des éléments

    je serai secouée, malmenée

    bercée enfin

    j'entrerai dans la valse de l'océan

    je deviendrai écume

    sel , risée et nuage

    le sable me boira

    je resterai dans cette vie marine

    pour l'éternité...

     

     

    Merci Balaline d'aimer la mer comme je l'aime !

    12
    Dimanche 30 Septembre à 20:10
    Un petit grain de sable, de sel ou de flocon
    Pour voguer vers le large ou vers l'éternité
    dans la passion de l'eau, du vent et des embruns
    A écouter son chant, ses fracas, ses souffles et ses souffrances...

    Merci Marine,nous l ' écoutons mais elle nous le rend bien!
    13
    mona
    Dimanche 30 Septembre à 21:30

    Vagues sur vagues

    de tous les vents et de tous les espoirs ...

    14
    Lundi 1er Octobre à 09:36

    L'été se meurt en caressant le sable de son ultime vague...

    15
    Mercredi 3 Octobre à 09:29

    Je peux passer des heures à regarder ce merveilleux élément quand j'ai la chance d'être près d'Elle , on apprend tant à observer la Mer à chaque saison , hélas je ne la vois pas assez souvent ….Merci Balaline de ce partage 

    16
    Mercredi 3 Octobre à 15:15

    Je n'ai pas de réponse, mais je reste émue devant ton poème...

    Merci, Balaline.

    Passe une douce soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :