• A perte de gris

     

     

    Un matin dénudé, ensommeillé de nuit

    De si doux clapotis et la mer toute entière

    Un bain de gris ouaté pour saluer le jour


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Octobre à 19:38

    Ah! la plage que pour soi avec cette langueur monotone et cette petite brume au loin. Magique!!! Belle soirée et gros bisous

    2
    Jeudi 19 Octobre à 08:23

    "À perte de gris à perte de vue à perte de vie
    La mer le sable le ciel dans une brume d’envie
    D’immensité d’insondable de solitude d’éternité
    Pas une âme humaine pas de traces d’été
    À perte de gris à perte de vue un grand vague à l’âme est né
    L’automne s’est installé."

    JD.

    3
    Jeudi 19 Octobre à 17:43

    Bonsoir Balaline,

    Inlassablement, chaque vague tout à la fois différente et pareille à la précédente se perd sur le sable qui attend tranquillement la suivante. Ressent-il ce "vague à l'âme" qui nous prend à l'approche des journées solitaires d'automne ? 

    C'est ainsi que les jours passent et changent au gré de l'eau et du temps.

    Bonne soirée Balaline.

     

    4
    Mona
    Jeudi 19 Octobre à 19:56

    Et l'on s'en va marcher ...

    5
    Vendredi 20 Octobre à 18:08

    Quand l'océan rêve de ciel...

    6
    Vendredi 27 Octobre à 08:33

    Vagues rêveuses et encore songeuses d'une nuit

    Qui ne veut pas les quitter ....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :