• Demain n'est pas si loin !

                                        Photo Adamante     Mur d'enceinte de la maison de retraite

     

    Que cache cette immense tâche de décrépitude ?

    Qui s'étiole derrière cette enceinte lépreuse que le temps et les hommes semblent

    avoir oublié au fil des jours ?

     Ce silence, ces murs gris fermés comme des remparts occultent chaque bruit du

    vivant.

     

    Le vivant a sombré dans l'ennui

    la vieillesse grignote peu à peu

    le goût des jours heureux

     

    Sur le papier, on vous promet la lune, le bien-être, la protection, la bienveillance;

    mais passé la grande porte, les sourires se fanent, le soleil est moins clair, les

    regards guettent une visite, presque des enfants perdus.

     

    Lézardes des sourires

    leurs souvenirs voyagent sur de vieilles photos

    les oubliés somnolent dans leur fauteuil confort

     

    Sur le tableau noir de la désespérance faut-il écrire ses souhaits avant que de partir 

     si loin de son chemin de vie lorsque coulaient les joies, que tout

    semblait possible ?

     

    Un long frisson m'agite.

    Demain n'est pas si loin ! 

     

    Balaline 

    22 juin 2022

     Pour l'Herbier poésies d'Adamante

     

     

      


  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Juin à 07:36
    marine D

    C'est bien face à cette solitude et cette tristesse que l'on sait à quel point nos anciens vivent mal cet éloignement... 

    Ce silence qui en dit long. Une vie de labeur et d'amour et puis plus rien...

    Ton poème est très émouvant Balaline

    2
    ABC
    Lundi 27 Juin à 09:31

    Chaque ride est un pas vers demain, puissions-nous faire en sorte que chaque lendemain puisse rester un jour heureux !

    3
    Lundi 27 Juin à 14:58

    bonjour balaline,

    oui cest moi monette et ta page me parle vraiment,c'est mes yeux embués de larmes qu'ici je dépose ces quelques mots , plus on vieillit, plus on s’isole,,décrépitude,qui creuse encore la solitude ret ien ne remplacera la jeunesse’ belle journée à toi balaline et toute ma plus sincère amitié monette

    4
    Mardi 28 Juin à 22:06

    Que dire, sinon que c'est une crainte que nous partageons.  Il reste à essayer de rester ouvert à ce qui nous entoure.  S'imbiber de la beauté environnante pour oublier le quotidien et les visages laids. Puissions-nous pouvoir vieillir chez nous ! Nul ne sait de quoi sera fait demain.   Finalement j'ai pris l'option de ne pas me projeter à demain. Peut être que demain je ne serais plus de ce monde. 

    Bonne nuit Balaline 

    5
    Mercredi 29 Juin à 09:59

     

    "Le vivant a sombré dans l'ennui

    la vieillesse grignote peu à peu

    le goût des jours heureux"

     

    Ton poème est émouvant, douloureux et si vrai... j'ai vu partir mes parents derrière ces murs gris... maintenant ce sont les parents de mon mari...

    Nous ne pouvions pas faire autrement mais j'ai le cœur lourd et bien triste chaque fois que je passe devant une Ehpad

    Pour toi

    https://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.com/2012/06/poeme-helene.html

    6
    Mercredi 29 Juin à 19:37

    bonsoir balaline,

    en effet la Vieillesse devrait rimer avec "Allégresse"et pour moi malheureusement elle rime avec tristesse et  je crains la vraie vieillesse celle ou on attend la fin sans se souvenir de rien;,, toute ma plus sincère amitié monette

    7
    Samedi 2 Juillet à 16:02

    bonjour balaline,

     et oui la vieillesse arrive sans faire  trop de  bruit,un peu comme ce gaz invisible et  sans odeur, et avec dans ses bagages l'amertume et l'ennui et qui transforment mes minutes et les secondes en,heures,,agréable journée avec toute ma plus sincère amitié monette  

    8
    Lundi 4 Juillet à 18:47

    peu à peu l'univers va vers la désintégration.....

    9
    Lundi 11 Juillet à 17:16

    C'est exactement cette tristesse, cette désespérance,  que l'on n'ose pas exprimer, mais que nous ressentons devant ces personnes qui "vivent" ainsi leurs derniers jours  .... Nous  le savons bien.

    Merci Balaline d'avoir su trouver les mots pour le dire.

     

    10
    Jeudi 14 Juillet à 18:19

    Je ne vois qu'une carte aux trésors

    trésors de la nature

    qui entre pierre et béton

    trouve toujours un chemin

    pour s'éclater à la lumière

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :