• La sagesse de l'aube

     

    Quand tu te lèves le matin,

    remercie pour la lumière du jour,

    pour ta vie et ta force.

    Remercie pour la nourriture

    et le bonheur de vivre.

    Si tu ne vois pas de raison de remercier,

    la faute repose en toi-même.

     

    Tecumseh, chef shawnee (1768-1813)

    Paroles Indiennes: textes indiens recueillis par Michel Piquemal


  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Août à 11:41

    "La faute repose en toi même"...

    je dirais: "si tu ne vois pas de raison de remercier, c'est qu'un triste vide repose en toi-même"

     

    2
    Lundi 6 Août à 16:24

    On ne dit jamais assez merci, merci à toi de nous le rappeler.

    3
    Mardi 7 Août à 07:36

    Tu as raison, on ne dit pas assez merci!

    4
    Mardi 7 Août à 08:15
    marine D

    Remercie

    Même quand à l'horizon

    Se profilent les nuages noirs

    Et le vent mauvais

    Qui fauche les belles âmes

    Laissant ton coeur brisé

    Remercie pour 

    Tout ce qu'elles t'ont donné

    Pour les souvenirs joyeux

    Remercie le ciel

    Remercie la terre

    Remercie l'ânon dans le pré

    La source qui t'enchante

    Remercie la vie

    Et les ombres qui veillent...

    5
    Mardi 7 Août à 10:02

    J'aime beaucoup... la sagesse est bien là.

    Passe une douce journée Balaline. Bisous.

    6
    Mardi 7 Août à 15:11

    Merci pour les mots, et encore plus merci pour la photo dont la simplicité touche l'âme et les couleurs, comme voilées,  sont sublimes !

    Aussitôt m'est venu en tête le début d'un poème de Paul Eluard : 

    "Tu te lèves l'eau se déplie
    Tu te couches l'eau s'épanouit

    "Tu est l'eau détournée de ses abîmes
    Tu es la terre qui prend racine
    Et sur laquelle tout s'établit 
    ..."

    Belle journée Balaline et bonne fin de semaine  (normalement, ce sera - pour nous - la dernière journée la plus chaude - 39° quand même).

    e lèves l'eau se déplie

    Tu te couches l'eau s'épanouit
    Tu te lèves l'eau se déplie
    Tu te couches l'eau s'épanouit et 

    Tu es l'eau détournée de ses abîmes
    Tu es la terre qui prend racine
    Et sur laquelle tout s'établit
    Tu es l'eau détournée de ses abîmes
    Tu es la terre qui prend racine
    Et sur laquelle tout s'établit

     

    7
    Mardi 7 Août à 16:32

    Avec ta photo,

    on s'immerge dans le flou des pardons

    il se noie dans les rides des regrets,

    on s'accroche à la lumière,

    on se perd dans l'ombre

    et malgré tout on espère.

    8
    Mardi 7 Août à 20:36

    J'adore Balaline avec " la" photo qui reflètera tout ce que nous avons en nous ...Merci à toi qui, par des mots simples, des photos expressives, réveilles en nous cette sagesse enfouie sous l'agressivité du monde actuel.

    Bises

    9
    Mercredi 15 Août à 07:03

    Incontournable sagesse indienne !

    10
    Samedi 25 Août à 18:25

    J'adore ces phrases essentielles , je m'efforce toujours d'être dans la gratitude une fois les turpitudes de la vie envolées….Cette magnifique photo brouillée me parle tant !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :