• L'arbre noir

    Du haut des falaises de Rocamadour   Lot       hier après-midi

     

    Un arbre noir dort sur la plaine 

    terres brûlées de nos grands Causses

    où l'on entend geler les pierres 

    quand l'hiver se montre cruel

    Son histoire de vie a traversé les âges

    mêlée de solitude

    de lutte et de survie

    Un arbre noir dans la lumière 

    sculpte l'espace de son corps

    et aujourd'hui tout poudré d'or 

    de bienveillance solidaire 

    Pas un oiseau dans sa ramure 

    seuls quelques pélerins solitaires 

    cheminent vers le sanctuaire 

    Arbre d'automne dévêtu

    que la lumière auréole

    tel le berger et son troupeau 

    tu es le phare du plateau 

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 09:12

    Je n'ai pas connu les grands Causses en hiver, rien qu'à la belle saison mais j'en garde un souvenir fort !

    Merci pour cette ode à l'arbre séculaire qui est réconfort et boussole, Balaline

    Avec ma sincère amitié

    2
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 09:41

    Je me trompe, je suis allée en hiver à Puy Lévèque, chez mon ami Denis Letartre, grand cavalier d'extérieur 'et d'endurance) mais qui n'y vit plus, dans sa belle demeure familiale, et je me souviens des bois sans feuillages,  du silence de la forêt et de son merveilleux cheval Barol, un grand souvenir...

    Ah le Lot c'est difficile à décrire, merci de le faire de belle façon

    3
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 17:13

    Il se dresse majestueux ouvrant ses grands bras sur les quelques passants.
    Dévêtu mais présent quand le chemin est rude et que les pierres craquent, il est la sentinelle des Causses...
    Il connaît le cycle des saisons et son auréole de lumière rappelle si besoin était qu'il est toujours vivant...

     

    Dans sa rudesse la région est belle et j'ai toujours aimé aller m'y promener.

    4
    Mahina
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 21:13

    Je voudrais t'envoyer une photo des mélèzes flamboyants que les rayons de soleil font briller. Ils pointent fièrement leurs branches pour saluer l'arbre noir....

    Adichat

    5
    Jeudi 25 Novembre 2021 à 08:21

    Bel hommage à cet arbre et à travers lui à tous les arbres.  Et cet hommage me touche d'autant plus qu'il a fallu se résoudre à abattre mon grand tilleul bicentenaire, hélas mangé de l'intérieur par les xylophages dont la ramure pleine de champignons devenait dangereuse.  J'ai voulu en garder un bout sur pied. Les insectes finiront de le manger, il reviendra peu à peu au sol sous forme d'humus. 

    Bonne journée Balaline 

    6
    Mona
    Jeudi 25 Novembre 2021 à 10:40

    Il veille sur ses congénères ...

    7
    Jeudi 25 Novembre 2021 à 15:49

    Bonjour

    ... Si l'on fait silence, on peut l'entendre, il nous parle...!

    Amicalement

    Pierre

    8
    Vendredi 26 Novembre 2021 à 11:46

     bonjour balaline,

    tes bras dénudés ont sonné ces derniers cris dans le ciel  complice,sombre beauté belle et douce journée à toi balaline et toute mon amitié monette

    9
    Samedi 27 Novembre 2021 à 11:55

    Arbre noir mais témoin de la vie malgré la souffrance

    10
    Jeudi 13 Janvier à 21:42

    Un phare magique... et magnifique.

    Je lis parfois sans rien te dire, mais je ne regrette jamais d'être passée.

    Merci pour tout ce que tu partages avec nous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :