• L' ange du Lazaret

    L' ange du Lazaret

     

     

    Bronze monumental de Marc Petit installé sur la place Clément Marot à Cahors ( Lot )

     

    Est-ce un soir ou un matin

    sur un bruit d'ailes ou de vent

    regard tourné vers la lumière

    ou vers l'âme des vivants

    qu'il s'est posé sur notre terre ?

    Balaline

     

     L'ombre de l'ange, dans la douleur, s'est posée sur la terre. Ailes déchiquetées, jambes brisées. Attente dans un regard d'espoir.
    L'ange est une femme. En filigrane dans son ventre un foetus patiente pour découvrir la lumière de son premier matin du monde .

    Jamadrou

     

    Femme aux ailes déchirées

    Les seins toujours lourds de lait

    Ton ventre engendre la peur !

     

    Où est l'enfant de l'amour ? 

     

    Ton regard le cherche en vain

    Sur des pistes oubliées

    Entre la terre et le ciel...

    Où est l'enfant de l'amour ?

     

    L'absence t'a déchirée

    Et labouré ton corps

    Des griffes de la souffrance

    Où est l'enfant de l'amour ?

    Marie Minoza

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Novembre à 09:31

    Il est incroyable !

    Et ton poème lui convient parfaitement... j'aime !

    Bisous et douce journée.

    2
    Mardi 27 Novembre à 09:41

    Détachons-le de son socle

    qu'il puisse étendre ses ailes

    sur ceux qui le cherchent

    3
    jamadrou
    Mardi 27 Novembre à 09:58

    L'ombre de l'ange, dans la douleur, s'est posée sur la terre. Ailes déchiquetées, jambes brisées. Attente dans un regard d'espoir.  L'Ange est une femme. En filigrane dans son ventre un foetus patiente pour découvrir la lumière de son premier matin du monde

     

     

     

     

     

    4
    Mardi 27 Novembre à 11:46

    Vers qui ou vers quoi tend t-elle son regard? Car cet ange est une femme. Belle journée, Balaline, et gros bisous

    5
    Mardi 27 Novembre à 22:33

    Etrange et pénétrant, vision particulière du sculpteur et tu trouves toujours les mots pour accompagner.

    Mais j'avoue que je ne pourrais  la regarder ni longtemps ni souvent car elle évoque chez moi de mauvais moments,des moments déchirants récemment vécus.

    Bises

    6
    Mercredi 28 Novembre à 07:41
    marine D

    Il s'est posé, il ou elle, les anges ont-ils un sexe ?

    Il a l'air perplexe, il découvre un monde difficile à comprendre,  qu'a-t-il vu ? Il a l'air démuni avec ses grandes ailes, on a envie de le réchauffer devant un bon feu...
    Bonne journée Balaline, ta page est très émouvante

    7
    Betty....
    Mercredi 28 Novembre à 08:35

    Quel Ange !!! Perplexe il est venu comme en écho répondre à mes questionnements ...Je souris Balaline et tu comprendras en me lisant ….Bonne journée , douces pensées

    8
    Mercredi 28 Novembre à 11:44

    Ton poème illustre bien cette statue de bronze...Cette sculpture attire, intrigue, dérange, inquiète...

    Quand on la regarde de face,

    on pense que le visage est celui d'un homme,

    mais le corps pour moi est celui d'une femme

     

    *********

     

    "Femme aux ailes déchirées,

    Les seins toujours  lourds de lait,

    Ton ventre engendre la peur!

     

    Où est l'enfant de l' amour?

     

    Ton regard le cherche en vain

    Sur des pistes oubliées

    Entre la terre et le ciel...

    Où est l'enfant de l'amour?

     

    L'absence t'a déchirée

    Et labouré ton corps

    Des griffes de la souffrance.

     

    Où est l'enfant de l'amour?"

    Marie

     

    9
    Mercredi 28 Novembre à 19:25

    Un ange étrange, qui connaît tous les tourments du monde !
    C'est une sculpture qui dérange,  interpelle et tes mots rendent encore plus sensible notre regard.

    Elle me rappelle les sculptures d'une amie et de son monde, tout à fait étrange également.
    Très bonne et douce soirée Balaline.

     

    10
    Jeudi 29 Novembre à 12:17

    Cet ange dérange.

    Etrange dualité, visage masculin dans un corps féminin mutilé.

    Peut-être nous dit-il que l'espérance pour cet enfant en devenir se rétrécit un peu plus chaque heure de chaque jour.

    Est-ce un signe, un rappel quant à la fragilité de la Terre, de notre futur incertain ?

     

    Merci à toutes pour tous vos mots déposés. 

    11
    Jeudi 29 Novembre à 16:45

    L'avenir est une porte

    le passé en est la clé

    Victor Hugo

    L'humanité d'aujourd'hui a perdu sans aucun doute cette clé

    12
    Jeudi 29 Novembre à 19:10

    A vouloir devenir Dieux

    Voila ce qu'il est advenu

    de notre ange protecteur

     

    13
    Dimanche 2 Décembre à 12:12

    Coucou Balaline. Il parait que l'on a tous un ange qui nous protège. Moi je n'y crois pas. Mais si c'était vrai, ce serait pour moi l'Ange de la nature. Etrange et triste cet ange.. Il exprime la souffrance. Bon dimanche à toi. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :